Solution Energie Pompe à chaleur Air/eau

La pompe à chaleur AIR/EAU capte des calories dans l’air et distribue la chaleur dans l’habitation par un circuit hydraulique

En hiver, la pompe à chaleur aérothermique prélève des calories de l’air extérieur pour chauffer le logement au travers d’un plancher chauffant, de ventilo-convecteurs ou de radiateurs à basse température.

En hiver en Gironde, le coefficient de performance (cop) de l’aérothermie reste très intéressant. Les pompes à chaleur sur l’air actuelles sont capables de fonctionner jusqu’à des températures extérieures de –15°C.

 

Plus l’écart entre la température de l’air extérieur et la température de l’eau du chauffage est faible, plus le rendement de la pompe à chaleur s’améliore. Par conséquent, le chauffage par pompe à chaleur air/eau est particulièrement adapté aux maisons équipées de plancher chauffant en Gironde.

Le COP réel d’une pompe à chaleur est global. Il s’évalue en comptant la puissance restituée de la PAC, la puissance absorbée par la PAC, la puissance absorbée par la résistance électrique d’appoint, la puissance absorbée par les organes périphériques et la puissance absorbée par les cycles de dégivrage.

Exemple d’une habitation RT 2012 de 160 m² à Villenave d’Ornon 33 (déperditions : 6500 Watts) équipée d’une pompe à chaleur air/eau :

Exemple : Performance de la pompe à chaleur à une température extérieure de +7°C :

Puissance restituée par le compresseur : 7900 W
Puissance absorbée par le compresseur : 1820 W
Puissance absorbée par la résistance électrique d’appoint : 0 W
Puissance absorbée par le dégivrage : 0 W
Puissance absorbée par les organes périphériques (ventilateur, pompes de circulation, électrovannes, veille …) : 200 W

COP compresseur = 4,34
COP réel global = 3,91

Exemple : Performance de la même pompe à chaleur à une température de -7°C, (avec appoint électrique en fonctionnement).

Puissance restituée par le compresseur : 5600 W
Puissance absorbée par la PAC : 2070 W
Puissance absorbée par la résistance électrique d’appoint : 900 W
Fréquence des cycles de dégivrage : ¾ d’heure
Puissance absorbée par les organes périphériques (ventilateur, pompes de circulation, électrovannes, veilles …) : 200 W

COP compresseur = 2,71
COP réel global = 1,77

Nos conseils avant l’installation d’une pompe à chaleur aérothermie

Si possible, évitez d’orienter l’unité extérieure de votre pompe à chaleur face aux vents dominants.

N’installez pas l’unité extérieure de votre pompe à chaleur aérothermique à proximité immédiate de votre voisinage.

En été, si vous bénéficiez de l’option chauffage piscine, privilégiez le fonctionnement pendant la journée. Vous ne perturberez pas le silence de la nuit tout en bénéficiant d’un meilleur rendement de votre pompe à chaleur lié à une température de l’air capté supérieure.

Veillez à ne pas sous-dimensionner la puissance de votre pompe à chaleur. Vous limiterez ainsi la consommation liée fonctionnement de la résistance électrique d’appoint.

Privilégiez une pompe à chaleur sur l’air dont l’unité extérieure ne contient pas d’eau. Vous serez à l’abri du risque de gel.